Que ton plaisir se trouve en L’Éternel

Je suis au Togo avec ma famille en tant que missionnaire de l’Évangile, depuis déjà deux ans. Auparavant, j’étais impliqué dans le domaine de la construction. C’est le métier de mon père aussi. Il m’apprit beaucoup dans ce métier et j’en tirai du plaisir. Ce que j’aimais le plus c’est l’architecture — la conception et dessins des plans de maison.

Nous avons entendu l’appel du Seigneur. Il nous a appelés à venir dans ce pays dans le but d’élever son fils, Jésus Christ, comme une lumière. Donc, mon travail n’est plus le même qu’avant. Au début de notre séjour au Togo ce n’était pas difficile parce que tout était nouveau et il y avait tellement de choses à faire. Maintenant, le temps a filé et nous sommes habitués à cette œuvre. Dans les dernières semaines mes pensées se sont tournées souvent vers mon ancien travail et comment j’aimerais m’asseoir devant mon ordinateur pour concevoir le plan d’une nouvelle maison. Mais le travail que Dieu me donne maintenant n’est pas cela. Je dois, donc, me contenter de ce qui est pour moi à faire. Comme le dit l’apôtre Paul :

Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content dans l’état où je me trouve.

Philippiens 4.11

13 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, Pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du sabbat tes délices, Pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, Et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, 14 Alors tu mettras ton plaisir en l’Eternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l’Eternel a parlé.

Ésaïe 58.13, 14

Dieu est le maître-architecte. Il nous a donné le plan final et détaillé (la Parole) pour son église sur la terre. Désormais, je me réjouirai du plan et de la construction de cette église.

Non point aux sages

Photo by Aaron Burden on Unsplash

Le monde court après les connaissances. Le chrétien est aussi porté à chercher la sagesse. Quelle sagesse cherchera-t-il ?

En ce temps-là Jésus, prenant la parole, dit: Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et que tu les as révélées aux enfants.

Matthew 11.25

Le commencement de la sagesse est la crainte de l’Éternel; et la science des saints c’est la prudence.

Proverbs 9.10

La crainte de l’Éternel est la seule sagesse dont le chrétien a besoin. On ne devrait pas penser qu’il faut apprendre le grec et l’hébreu avant qu’on puisse bien connaître Dieu. Il y a une pensée qui est très répandue dans le christianisme. C’est ceci : les pasteurs peuvent mieux comprendre la parole de Dieu parce qu’ils ont fait des études avancées là-dedans. Ne crois-tu pas que le Saint-Esprit est dans ton cœur aussi ? La compréhension de la Bible est par l’Esprit Saint et non par des études approfondies. Si tu veux savoir comment faire dans ta vie, ne cours pas vers le pasteur, mais cherche d’abord dans la parole de Dieu et sois attentif à la voix du Saint-Esprit. Il est la seule sagesse dont tu as besoin.

Sachez tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

2 Pierre 1:20,21

Puisque les Saintes Écritures sont venues par le Saint-Esprit, l’interprétation doit venir aussi par lui et non par beaucoup d’études approfondies.

Par ceci, je ne dis pas que nous n’avons pas besoin de l’un de l’autre. Vous avez certainement remarqué qu’il est écrit « qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière. » Nous sommes les humains et parfois nous n’entendons pas bien. Nous pensons que l’Esprit-Saint est en train de nous interpréter un verset de telle manière. Or, notre orgueil tord notre compréhension. C’est pourquoi nous devrions être bien disposés à demander de l’aide de nos frères de peur que nous ne glissions pas dans l’erreur en interprétant les écritures pour nous-mêmes.

Et il y aura là une route et un chemin, qui s’appellera le chemin de la sainteté. Celui qui est souillé n’y passera point ; mais il sera pour eux seuls : ceux qui marcheront dans ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point.

Ésaïe 35.8

As-tu remarqué ? Même l’insensé sera capable de marcher dans cette voie. Le chrétien ne devrait pas penser que par la multitude de ses études sa vie sera bénie, mais par la simple lecture de la Bible avec l’Esprit Saint comme guide.