Arrête-toi pour réfléchir !

Il y a quelques semaines, je lisais une infolettre que je reçois chaque matin sur les affaires dans le monde et plus précisément aux États-Unis. Le sujet en question c’était le travail à la maison et ses avantages. Un avantage cité dans cet article c’était que nous n’avons pas à perdre notre temps en voyageant au travail. Qu’en penses-tu ? Est-ce que le temps passé en trajet entre le travail et la maison est vraiment une perte de temps ?

Pour ma part, je peux dire que j’ai souvent eu de bonnes idées lors de mon voyagement au travail. Quand mon esprit est détendu et tranquille, il semble que je peux mieux réfléchir sur les activités planifiées pour la journée. Et le chemin du retour à la maison est aussi un temps pour réfléchir de la manière dont le travail s’est déroulé et de la manière que je peux améliorer. Je n’aime pas rentrer à la maison pour voir ma famille avec des soucis du travail qui pèse encore sur mes épaules. Le trajet entre le travail et la maison est un temps pour m’en débarrasser de tous ces soucis afin que je puisse rentrer à la maison avec bonheur.

Tu sais que lors du travail et ses stress, l’être humain fonctionne par l’habitude, parce que, quand le temps presse nous voulons l’accomplir de la manière la plus vite. Et la manière la plus vite est la façon qu’on a toujours faite. Ceci est bon d’une part, mais il devait aussi avoir un temps pour réfléchir sur la façon de faire.

J’avoue que il y a aussi les coûts du voyagement. L’essence, les réparations de véhicule, et quoi d’autre encore. On ne peux pas les oublier. Mais ne penses-tu pas que la culture américaine mettre trop d’emphase sur ces choses et les « heures qui compte »? Il nous faut quelque chose dans cette vie qui nous force à ne rien faire et de rester tranquille. Le trajet vers le travail est bon pour ce faire.

Image by Rainer Maiores from Pixabay

Un commentaire sur “Arrête-toi pour réfléchir !

  1. Je suis Canadien, comme toi, et à cette période de l’année, la route est souvent enneigée, peut-être glacée, et la visibilité est réduite par la neige ou le brouillard. En de tels moments, je ne trouve pas que le fait d’être sur la route soit propice à une réflexion fructueuse, sauf peut-être à me demander quelle folie me pousse à sortir sur la route par un tel temps de chien.
    Ce n’est pas toujours comme ça en hiver, je l’admets,;je ne fais que réfléchir sur mes expériences de ces derniers jours.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s